jeudi 28 août 2008

Moi et les gens

J'ai toujours été un solitaire (comme le ver dans mes intestins mais j'y reviendrai un autre jour), fils unique oblige mais aussi parce que les gens ne m'intéressent pas doublé d'un complexe de supériorité. C'est pas de ma faute s'ils ne sont pas capable de bunny hopper sur CPMA, de maitriser le plasma jump, de masteriser le railgun ou encore d'aligner plus de 1000 lignes sur Tetris. En plus ils ne sauraient pas quoi faire en cas d'attaque de zombies ou de cylons, ne savent pas que pour sauver le monde il faut d'abord sauver la pompom-girl, ne sont pas foutus de connaitre LES chiffres "4 8 15 16 23 42" et que quelque soit la menace Jack Bauer nous sauvera tous, ou presque. Mais la pire chose est qu'ils n'arrivent pas à rire de tout pourtant c'est pas compliqué de rire d'un enfant roux handicapé physique et mental (au coeur de la meule!) déporté à Dachau!
Ou alors c'est peut-etre parce que j'ai pas envie qu'ils me prennent pour un taré que je ne leur parle pas.

1 commentaire:

Les' a dit…

hahahaha... excellent j'adore le coeur de la meule bien trouvé!

Mais euh... moi je fais comment... je suis au courant pour la pompom girl... mais le reste je sais pas faire!!!